Phobies, allergies, problèmes de peau…

Tout ce qui n’est pas exprimé, est imprimé par le corps..

 


 

L’approche pour une phobie ou une allergie, un problème de peau … est finalement très semblable..

C’est un travail d’investigation qui commence…. remonter à l’élément déclencheur qui a provoqué le symptôme…

L’inconscient à un moment donné submergé par une émotion, l’a associé à un objet, ou quelque chose d’extérieur à lui..

Quelques exemple pour mieux comprendre :

  • Une personne multi-phobique est venue me voir ne sachant pas, par où commencer tellement la liste était longue..Elle avait la phobie :  de vomir (et n’arrivait pas à tomber enceinte..), de la gastro, du voyage (avait perdu son emploi à cause de cela), de la tourista, du bruit (car lors d’un concert les vibrations lui donnaient un mal être au niveau du ventre) et de la foule… En réalité tout cela avait le même évènement (anodin !) déclencheur : plus jeune, elle avait vomi et « raté » les toilettes, sa maman peut être fatiguée ce jour là.. la gronda.. Inconsciemment elle s’est promise de ne plus jamais vomir pour ne plus jamais décevoir sa maman… Une fois l’association retrouvée, nous avons tout déprogrammé.. Je l’ai revue 3 semaines après la séance, pour faire le point… Plus aucune phobie.. Alors elle me dit « Bon puisque nous n’avons plus rien à faire, entre temps j’ai accepté ma demande en mariage… alors on peut, peut-etre préparer mon mariage !  » Magique non ?
  •   Une personne est venue me voir : phobique des escargots…. En remontant nous avons trouvé qu’enfant elle avait appris la mort de son grand-père, il pleuvait, elle a vu en même temps des escargots quand elle a appris cette mauvaise nouvelle..
  • Un jeune homme présentait une allergie à la viande de porc… Nous avons trouvé qu’enfant il avait eu une nounou très indélicate, voire maltraitante, qui lorsqu’il avait uriné dans son pantalon, lui mettait le slip mouillé sur la tête et le traitait de cochon…
  • Une personne présentait une allergie aux fleurs de colza… Cela lui rappelait une odeur d’urine lorsqu’elle avait travaillé dans une maison de retraite, où cela s’était mal passé pour elle..
  • Une personne agora-phobe.. Nous avons trouvé l’élément déclencheur : lors d’un voyage scolaire, elle avait été malade dans le bus..(gastro.. je passerai les détails..)
  • Un jeune homme au restaurant, pendant le diner son amie lui a annoncé qu’elle le quittait .. il mangeait un kiwi à ce moment là.. l’allergie au kiwi commença la fois suivante lorsqu’il en consomma à nouveau..
  • Une personne phobique de la voiture : elle écoutait la radio, et assista en « direct » à l’attentat du 11 septembre…
  • Une personne phobique des aiguilles, me dit je pense que c’est à l’âge de 6 ans que cela a commencé, j’ai été opéré de l’appendicite.. Non, c’était avant en réalité : lorsque cette personne avait 4 ans, elle a eu une écharde dans le doigt.. le médecin lui a retiré avec une aiguille..

 

Vous comprenez donc qu’un tout petit élément déclencheur, peut entrainer une cascade de symptômes désagréables voire handicapants. Alors que nous pouvons, avec les bonnes méthodes, déprogrammer tout cela lors d’une séance !