Y a t’il des contre indications à l’hypnose ?

Y a t’il des contre indications à l’hypnose ? 
 Je ne fais pas de séance aux personnes présentant des troubles mentaux graves, si elles désirent pratiquer l’hypnose, il est préférable de s’adresser à un établissement spécialisé . 
Pour des raisons techniques cette fois ci :  les personnes sourdes, malentendantes ou ne comprenant pas bien la langue française auront des difficultés à me comprendre,
cependant toutes ces personnes pourront recevoir un soin énergétique.
 
L’hypnose est-elle possible pour les enfants ?
  Oui, si l’enfant le souhaite !
C’est une première condition ! Ensuite cela dépend  si l’enfant  arrive à se poser et se concentrer un certain temps, sinon j’adapterai la séance, il s’agira  alors de jeux sous forme d’histoires et  mimes. 
En général ils adorent !

 

 Dans quels cas peut-on se tourner vers l’hypnose ?
Les séances d’accompagnement par l’hypnose ont un 
champ d’action très vaste, elles peuvent s’adresser à tous, ne serait-ce que pour se sentir plus détendu et décompresser de temps à autre !  Vous pouvez vous tourner vers l’hypnose  lorsque vous rencontrez des
problèmes variés tels que :
 
tabagisme, alcoolisme …
asthme, allergies, insomnie
problèmes gastro-intestinaux
 
 problèmes divers adultes et enfants
 tels que  nervosité, troubles du sommeil, énurésie,
tics, tocs,  onychophagie,  bégaiement…
 problèmes gynécologiques
(règles compliquées, difficultés pour tomber enceinte,
 malaises liés à la ménopause…),
problèmes dermatologiques
 (verrues, acné, prurit, alopécie, eczéma, psoriasis…),
 problèmes sexuels
(impuissance, blocages,…).
En cas de traitement lourd comme pour celui d’un cancer, cela peut permettre de mieux le supporter, réduire le stress…
allergies
phobies
       DSC_2546

Ce ne sont que des exemples, la liste étant très longue !
  
De la magie ? 
Tout se fait tout seul pour moi, sans effort ?
Si l’accompagnement par l’hypnose s’adresse à un grand nombre de situations, cela demande cependant d’être acteur  de sa vie et de décider de changer pour aller mieux .
Il faut être de son côté actif et motivé.

 En aucun cas je ne me permettrai de poser un diagnostic médical ni vous demanderai d’interrompre un traitement médical, je ne pratique pas la médecine.