Chant de l’âme

Qu’est ce que le chant de l’âme ?

Pour commencer saviez vous que chaque âme possède sa propre vibration ?

Une vibration est à la fois une note, une couleur, une odeur … Et oui Nous avons tous notre propre signature énergétique, comme l’empreinte d’un doigt qui est unique. Nous sommes donc uniques et semblables à la fois, comme les feuilles d’un arbre ou les cristaux de neige qui se ressemblent au premier regard mais qui de près révèlent une organisation unique au monde.

C’est pourquoi je vous propose lors de cette soirée, de commencer à vous découvrir, découvrir votre propre langue, l’apprivoiser et ressentir le bien être que cela vous procure.

Au début, ce chant sera peut être timide, et désaccordé. Par différentes techniques de respirations ainsi que quelques mouvements et sons, vous sentirez que progressivement vous vous alignez et vous vous réharmonisez.

Car notre corps, tel un instrument de musique peut se désaccorder suite à un stress, un choc émotionnel ou autre.

Avec différents outils, nous pouvons rétablir son harmonie ainsi que celle du groupe, vous serez surpris de constater comment au fur et à mesure de la soirée, nous nous accordons ensemble et les chants que nous émettons sont en parfait osmose.

Je vous propose donc de laisser votre âme chanter, accompagnée de bols tibétains, cristal, tambour.

Pendant cette soirée vous sentirez un profond nettoyage de vos chakras, une ouverture du coeur palpable, de la joie, de la légèreté et de l’amour vous envahir. …

Pour certaines personnes c’est aussi l’occasion d’expérimenter des montées de kundalini, cette soirée et toujours pleine de surprise.

Ce moment à partager vous permettra de vous faire du bien mais aussi de répandre ce bel égrégore d’amour autour de vous…. Soyons des lanternes pour ce monde qui en a grand besoin !

Entre Yoga du son, chamanisme, hypnose … laissez vous porter par un bain sonore et énivrez vous dans un cocon de douceur.

Un moment pour soi pour se faire du bien et repartir les yeux plein d’étoiles, tout en diffusant ces bonnes ondes sur la terre.

Je privilégie toujours la qualité à la quantié, c’est pourquoi les places sont limitées,

pensez à réserver la votre. tarif de la soirée 10 € vous pouvez apporter une boisson sans alcool ou biscuits pour partager après les chants.

PROCHAINES DATES :

Vendredi 15 octobre à 20h

Vendredi 10 décembre à 20 h

Soyez le changement que vous souhaitez ….

Ces cercles de chants de l’âme ont aussi un effet pour le collectif, pour le comprendre je vous laisse découvrir cette petite histoire du 100ème singe dont vous avez peut-être déjà entendu parler .. vous comprendrez alors l’effet résonance.

Une histoire à propos du changement social. Par Ken Keyes, Jr.

Une espèce de singe japonais, le macaque japonais ( macaca fuscata ), a été observée à l’état sauvage sur une période de 30 ans.

En 1952, sur l’ile de Koshima, des scientifiques nourrissaient les singes avec des patates douces crues en les jetant sur le sable. Les singes en aimaient le goût mais trouvaient leur saleté déplaisante.

Une femelle agée de 18 mois appelée Imo pensait quelle pouvait solutionner le problème en lavant les patates dans un ruisseau tout près. Elle enseigna ce truc à sa mère. Leur compagnes de jeu apprirent aussi cette nouvelle façon de faire et l’enseignèrent aussi à leur mère.

Cette innovation culturelle fut graduellement adoptée par différents singes devant les yeux des scientifiques. Entre 1952 et 1958 tous les jeunes singes apprirent à laver les patates douces remplies de sable pour les rendre plus agréables au goût. Seuls les singes adultes qui imitèrent leurs enfants apprirent cette amélioration sociale. Les autres adultes conservèrent leur habitude de manger des patates douces sales.

Alors quelque chose d’étonnant se produisit. À l’automne de 1958, un certain nombre de singes de Koshima lavaient leurs patates douces — leur nombre exact demeure inconnu. Supposons que lorsque le soleil se leva un matin, il y avait 99 singes sur l’île de Koshima qui avaient appris à laver leurs patates douces. Supposons encore qu’un peu plus tard ce-matin là, le centième singe appris lui aussi à les laver.

ALORS LA CHOSE ARRIVA !

Ce soir-là presque tous les singes de la tribu se mirent à laver les patates douces avant de les manger. L’énergie additionnelle de ce centième singe créa une sorte de percée scientifique !

Mais notez ceci: la chose la plus surprenante observée par ces scientifiques fut le fait que l’habitude de nettoyer cet aliment fit alors un saut au-dessus de le mer… pour rejoindre des colonies de singes habitant d’autres îles ainsi que la troupe de singes de Takasakiyama sur le continent qui commençèrent aussi à faire de même. C’est ainsi que le macaque japonais a été surnommé le « laveur de patates ».

Ainsi, quand un certain nombre critique d’individus accompli une prise de conscience, cette nouvelle prise de conscience peut être communiquée d’un esprit à un autre.

Bien que le nombre exact peut varier, ce « Phénomène du Centième Singe » signifie que lorsque seulement un nombre limité de gens apprend une nouvelle façon de faire, celle-ci peut devenir partie intégrante de la conscience de ces gens.

Cependant, à un moment donné, si seulement une personne de plus se met à adopter une nouvelle prise de conscience, son champ d’action s’étend de telle sorte que celle-ci est adoptée par presque tout le monde !

Ce texte a été tiré du livre « Le Centième Singe » par Ken Keyes, Jr. Ce livre est libre de droits d’auteur ( copyrights ) et le matériel peut être reproduit en tout ou en parti